États du Sud : du 16 au 21 avril
Cette fois c’est un weekend vers les états confédérés.

Départ de Montréal en avion vers 19h mercredi soir, petite escale à Washington. D’ailleurs petite frayeur, j’ai oublié mon chapeau dans l’avion, je retourne vite vers l’avion précédent, ouf je l’ai récupéré!!!

Deuxième avion vers Charlotte en Caroline du Nord, nous arrivons vers 23h, il fait bon comparé à Montréal. On essaye d’échapper au froid, il a encore neigé à Montréal mardi soir.

Jeudi matin, petite visite de Charlotte, c’est la plus grande ville de Caroline du Nord et aussi la plus grande place bancaire des USA après New-York.

Petite balade dans le centre ville : le centre des affaires, dont un très beau parc qui a pour thème les livres.

Ensuite direction le quartier de NoDa, un ancien quartier ouvrier en pleine réhabilitation. C’est vraiment marrant, on a l’impression de ne plus être à Charlotte mais en pleine campagne.

C’est là que nous déjeunons, dans un resto de spécialité de la Louisiane : c’est très bon !!! (Sûrement un prochain voyage).

L’après-midi, nous prenons la direction de la Caroline du sud pour une nuit à la station balnéaire de Myrtle Beach. Il y’a du monde sur la route, ça nous prend pas mal de temps pour y arriver.

En chemin, on s’arrête pour quelques emplettes dans un outlet et juste avant la tombée de la nuit nous arrivons à destination : ça me fait penser à Las Vegas ( très américain).

Ça n’a rien a voir avec les stations balnéaires qu’on peut trouver en France : le long de la plage s’étale quantité de centre commerciaux, parc aquatique, fête foraine… Nous passons la soirée sur place, une petite balade, sur une sorte de digue avant de dîner dans un resto typiquement américain, au menu : des hamburgers.
Vendredi, nous commençons la journée par une balade sur la plage. On teste l’eau, mais elle est un peu froide, donc on y mettra que les pieds.
En fin de matinée, direction le Brookgreen Gardens, ces jardins abritent la plus grande collection de sculptures américaines du pays, sur un domaine de 3650 ha de rizières transformées en jardin d’éden subtropical.

Une balade très agréable et en plus le soleil est de la partie.

Dans l’après-midi, nous prenons la direction de Charleston. Sur la route nous stoppons à Georgetown, troisième ville la plus ancienne de Caroline du Sud. Nous nous baladons au bord de l’eau, le long des devantures de maison datant du XIXe siècle.

Nous partons juste au moment où il commence à pleuvoir: c’est un vrai déluge. Nous arrivons en fin de journée à Charleston. Pour le dîner, nous n’allons pas trop loin, il pleut à sceau, c’est une vrai tempête !!!

Samedi,  la journée est consacrée à la visite de Charleston, une ville au passé chargé d’histoire. On s’y laisse envoûter par le charme du sud. Il y fait bon de flâner, d’admirer l’architecture, en bref de prendre son temps. Depuis longtemps, Charleston est une ville importante, un port prospère avant la guerre d’indépendance puis une ville cosmopolite par la suite.

C’est à Charleston que retentirent les premiers coups de feu de la guerre de Sécession. Après la guerre, la ville perd de son importance avec l’abolition de l’esclavage, mais aujourd’hui elle est devenu une importante destination touristique de la côte est.

La visite commence par un petit tour de trolley, il est gratuit et permet d’aller dans tous l’historic district. Nous rejoignons le waterfront. Malheureusement, la vue est pas terrible, il fait gris. Ensuite nous flânons dans le quartier historique, au milieu des vieilles demeures coloniales.

Nous passons près des Rainbow Row, 13 demeures coloniales aux couleurs pastel, puis par le quartier français.

Le midi, nous déjeunons au restaurant Husk, une très bonne adresse de Charleston avec des spécialités du sud. Charleston est d’ailleurs l’une des villes où l’on mange le mieux aux USA.

L’après-midi, nous faisons un petit tour au City Market, le marché historique avant de goûter à la la lemon chess pie (une sorte de tarte au citron) une spécialité du sud.

Le soir, nous allons dans un autre restaurant de spécialité du sud : le Hymans. Nous goûtons à la cuisine du low Country à base de poisson et de fruit de mer: la she-crab soup, le shrimp And grits… Dans l’ensemble, c’est plutôt bon.

Dimanche matin, nous visitons la Magnolia Plantation, installée sur un domaine de 2 ha, appartenant à la famille Drayton depuis 1976. Nous faisons une balade dans les jardins puis un tour en bateau dans les marais.

Pour plus de photos de Magnolia Plantation, c’est par ici

Nous rejoignons en milieu d’après-midi Savannah, dernière étape de notre périple dans les États du Sud. Les magnifiques demeures, les entrepôts de coton, les ravissantes places et les bâtiments publics de style coloniale reflètent le passé de la ville. Le soir, nous profitons une dernière fois des spécialités du sud.

Lundi, dernier jour du weekend de Pâque, nous profitons de la matinée et du soleil pour flâner dans Savannah et voir les derniers square que nous n’avons pas vu la veille. C’est d’ailleurs dans un de ces squares qu’à été tournée une scène du film Forrest Gump : celle où Tom Hanks est assis sur un banc et qu’il raconte son histoire. Pour la petite anecdote, ils ont déplacés le banc pour ne pas qu’il soit saccagé par les fans du film.

Plus de photos par ici

L’après-midi, nous le passons sur la route, il faut rejoindre Charlotte pour reprendre notre avion. Un retour mouvementée, le vol entre Toronto et Montréal était surbooké donc on a été surclassé sur le vol suivant. Donc au lieu de revenir vers 00h30, on est revenu vers 2h, le réveil pour le boulot le lendemain était un peu dur.