C’était il y a déjà 2 mois, j’arrivais en Nouvelle-Zélande, le jour de la finale de la coupe du monde de rugby. Je commence bien mon périple, le pays est en fête.

Après 2-3 jours de cafouillages, à décider comment j’allais visiter le pays, je me suis retrouvée à Wellington, j’y reviendrai dans un article plus tard. Pour visiter la Nouvelle-Zélande, j’ai décidé de louer une voiture, j’aurais comme ça plus de liberté. Mais d’abord, il me faut prendre le ferry, j’embarque sur l’Islande, un énorme ferry pour 3h30 de traversée qui doit me mener de l’île du nord à l’île du sud à travers le Cook Strait (détroit de Cook).

Au début, nous sommes en « mer », la terre est loin d’un côté comme de l’autre, mais après 2h de navigation nous arrivons dans le Tory Channel puis les Queen Charlotte sounds, des sortes de fjords, la terre est très proche de chaque côté et contrairement à mes premiers jours en Nouvelle-Zélande le soleil est au rendez-vous. C’est ici que commence vraiment mon voyage.

Je débarque à Picton vers midi, il me faut alors récupérer la voiture, une petite Nissan Tilda pas toute jeune, mais au moins je n’aurais pas peur de l’abimer.

Je dois rejoindre Kaikoura sur la côte est.

Il faut se réhabituer à la conduite à gauche, ce n’est pas la première fois pour moi, mais la dernière fois c’était il y a 8 ans en Irlande, j’ai d’ailleurs quelques petits problèmes avec les clignotants, je passe mon temps à mettre les essuies glace en route.

Je traverse d’abord les vignes près de Blenheim, avant de rejoindre la côte est ses beaux paysages. Peut avant Kaikoura, je m’arrête à Ohau point lookout pour une observation des otaries, une colonie en permanence là.

Kaikoura

Puis c’est l’arrivée à Kaikoura, un village côtier au pied de montagne enneigé, c’est superbe. Je m’installe rapidement à l’auberge et après de rapides courses, je décide de pousser jusqu’à la pointe de la péninsule où se trouvent des otaries (encore).

Je discute avec deux Français et nous décidons de faire une petite balade. J’avais prévu de la faire le lendemain, mais c’est sans compter sur le soleil, il se couche beaucoup plus tard qu’en Australie, donc on peut démarrer une balade à 17h, en plus c’est parfait pour les photos. Étant donné que ma voiture était à la pointe, je n’ai pas fait la balade en entier et j’ai rebroussé chemin un peu après la moitié. La balade longe la péninsule, au sommet de falaises qui borde l’océan Pacifique. Des vues superbes, je commence déjà à en prendre plein les yeux.

Arrivée au Parking, grosse frayeur, une otarie était près de ma voiture et quand j’ai approché elle a commencé à m’attaquer, j’ai pu lui échapper en slalomant entre les voitures : ça va étonnamment vite.

Hanmer Springs

Le lendemain, départ pour Hanmer Springs, un petit village au milieu des montagnes. La route est belle, des collines puis des montagnes, des rivières et bien sur des moutons. Il y a 32 millions de moutons en Nouvelle-Zélande, soit huit fois plus que la population.

Hanmer Springs est une station de spa, on peut y faire des randonnées et se détendre au spa ensuite.

Je passe l’après-midi aux sources, pas de balade pour moi, un complexe balnéaire avec des sources chaudes. Certaines sont très chaudes, entre 38° et 42°, d’autres un peu moins, autour de 36°, c’est mieux. Il y a également des sources naturelles avec du soufre, les volcans ne sont pas loin. Une piscine également, c’est l’occasion de faire quelques longueurs.

En soirée, je profite du jardin de l’auberge, il fait bon est la vue sur les montagnes au coucher du soleil est belle.

Bonne Adresse pour dormir : YHA de Kaikoura, un peu loin des commerces mais une superbe vue sur la baie et les montagnes.

 

Pour voir plus de photos, c’est par ici.