Grâce à la fête du travail, j’ai pu avoir un long weekend, j’en ai profité pour aller en Gaspésie pour 3 jours.
La Gaspésie est une terre mythique à l’extrémité est du Québec. Faire le « tour de la Gaspésie » fait partie des choses à faire lorsque l’on voyage au Québec. C’est sur cette terre que Jacques Cartier a débarqué et a pris possession du Canada au nom du roi de France en 1534.
Le tour de la Gaspésie commence par le nord, le long du Saint-Laurent, nous n’avons pas pu en profiter, le temps était exécrable, pluie, vent… : les restes de Earl 🙁

Les jardins de Métis sous une
pluie diluvienne

Nous sommes arrivées à Gaspé dans la soirée de samedi et la surprise était plutôt bonne le lendemain avec le retour du beau temps et une belle vue. De retour sur la route, dimanche matin nous avons découvert la pointe de la Gaspésie, avec entre autre la baie de Gaspé et le fameux rocher Percé qui est au Québec ce que le Pain de Sucre de Rio est au Brésil.
La baie de Gaspé
Le rocher Percé
Dimanche après-midi, nous avons continué notre tour par la baie des Chaleurs, appelée ainsi car son eau y est plus chaude qu’ailleurs en Gaspésie. C’est une succession de petit village tantôt à influence acadienne, tantôt à influence anglaise.
La baie des Chaleurs
Une rivière à
Saumon
Bonaventure
En fin d’après-midi nous avons fais une incursion de quelques minutes au Nouveau-Brunswick (Je pourrais dire : J’y suis allée!!!) avant de nous diriger vers Amqui et de terminer notre tour express de la Gaspésie (885km en 2 jours).
La Gaspésie vue depuis le Nouveau Brunswick