Dans mon dernier article, je vous avais laissé alors que j’atteignais la côte ouest en empruntant Haast Pass. Me voilà donc arrivée sur la côte ouest, je prends la direction du nord, en même temps je n’ai pas le choix, c’est la seule direction possible, il n’y a pas de route vers le sud.

La route coincée entre montagne et mer est superbe, quelques points de vue (dont knights point) permettent d’en apprécier la beauté.

Puis en milieu d’après-midi, je rejoins Franz Josef, le village à quelques pas du glacier. Dans le coin, il y a deux glaciers importants, Franz Josef et Fox, c’est le hasard qui a décidé ma destination.

La côte ouest de la Nouvelle-Zélande est l’une des régions les plus pluvieuses du monde, il est parfois difficile de voir les glaciers, d’ailleurs il pleut quand j’arrive, ça ne sert donc pas à grand-chose d’y aller cette après-midi, je profite donc de mon temps libre pour essayer de rattraper le retard sur mon carnet de voyage et je remets la visite du glacier au lendemain matin.

Le glacier Franz Josef

J’ai déjà vu pas mal de glaciers quand j’étais en Patagonie, dont le Perito Moreno, mais je ne m’en lasse pas, c’est toujours aussi spectaculaire.

J’avais bien dans le coin de ma tête l’idée de faire un survol du glacier en hélicoptère couplé avec une marche sur le glacier, mais un accident survenu la veille sur le glacier Fox, m’a un peu refroidi, ce sera donc juste une balade, en fait deux petites balades. La première, Peters Pool, 20-25 minutes de marche aller-retour me mènent à un étang avec une jolie vue sur les montagnes et les glaciers, qui se reflètent parfaitement dans l’eau.

Puis de retour au parking, j’entame une deuxième balade (la principale), Franz Josef Glacier Walk qui me mène au pied du glacier en 1h30 aller-retour.

Le glacier s’étire sur environ 12km et il très proche du niveau de la mer, environ 300m au-dessus, ce qui le rend très accessible. Malheureusement, avec le réchauffement de la planète, le glacier a cessé de progresser depuis 2008 et il a même commencé à diminuer.

En fin de matinée, je reprends la route vers Okarito Lagoon, une petite halte bien sympathique pour une micro balade le long du lagon. Je reprends alors la route et après un rapide arrêt à Hokitika pour le déjeuner, je prends la direction de Hokitika gorge.

Hokitika Gorge

C’est un détour en voiture d’environ 1h aller-retour, mais c’est assez sympa, une balade d’environ 30 minutes au milieu des gorges et le long de la belle Hokitika river et son eau turquoise. Au retour, j’ai la surprise de voir sur le parking, un kiwi, j’ai enfin vu l’animal emblème du pays.

La journée touche à sa fin, il me faut encore rouler un peu vers Greymouth, mon étape pour la nuit. En chemin, je roule sur un pont à une voie, ce qui n’est pas extraordinaire en Nouvelle-Zélande, il y en a énormément, mais celui-ci sert aussi de voie de chemin de fer, on rentabilise bien les infrastructures ici.

J’ai eu de la chance pour cette journée, du soleil avec un peu de nuages, un temps agréable. Ce n’est pas le cas pour la dernière journée sur la côte ouest, alors que je quitte Greymouth, il commence déjà à pleuvoir.

Pancakes Rocks

Pour cette journée, je vais encore accumuler pas mal de kilomètres au compteur. D’abord quelques vues sur la côte puis je rejoins Pancake Rocks. Nous sommes dans le minuscule village de Punakaiki, l’attraction principale ici est les Pancakes Rocks, d’énormes rochers qui sont rongés par la mer et le vent. Leur érosion en strat donne aux rochers un aspect d’empilement, d’où le nom de pancakes. Par endroit des geysers émergent, les vagues viennent également s’écraser sur les rochers.

Malheureusement, le temps gris et venteux rend difficiles les réglages sur l’appareil photo.

Puis je reprends la route, encore quelques vues de la côte et la route quitte le littoral, traverse les montagnes, longe des rivières, traverse des fermes d’élevage avant de rejoindre la côte nord. La route est longue et fatigante et je suis bien contente de rejoindre Motueka en milieu d’après-midi. Me voilà arrivée dans le nord de l’île du sud.

Abel Tasman National Park

Le temps file et comme je n’ai pas encore visité l’île du nord, je ne ferai qu’une seule journée dans le parc national Abel Tasman, il faut donc maximiser mon temps.

Ce sera donc un tour en bateau, suivi d’un tour en Kayak avec un retour à pied. Le départ est fixé à 9h à Kaiteriteri, 45 minutes de bateau me mènent Torrent Bay en longeant la côte, au passage nous voyons le célèbre « Split Apple Rock » (un rocher au milieu de l’eau fendu en deux) puis nous débarquons à Torrent Bay.

Quelques conseils, on s’habille et nous voilà partis pour 2h de kayak dans les baies autour de Torrent Bay, quelques otaries sont visible et nous profitons du paysage. À certains endroits le courant et le vent sont fort, il faut donc pagayer dur. Puis nous trouvons une petite baie pour déjeuner. Après ça, il est déjà l’heure de rentrer, la marée est basse, il faudra donc porter les kayaks, c’est difficile, ils ne sont pas légers!!!

Puis c’est parti pour une petite randonnée de 6km dans le parc jusqu’à Anchorage Bay où je reprends le bateau qui doit me mener à Kaiteriteri.

Le parc est vraiment magnifique et je n’en ai fait qu’une toute petite partie, j’aurai aimé avoir le temps de faire la Great Walk qui permet de passer de baie en baie sur plusieurs jours. Il faudra que je revienne.

Nelson et les Marlborough Sounds

Pour cette dernière journée dans l’île du sud, je prends la direction de Nelson, une petite ville au nord, sur la route de Picton (où je prends le ferry pour l’île du nord). La ville entre mer et montagne est connue pour son climat agréable, ses vignes et une forte culture artistique.

Je vais y passer la matinée à me balader dans le centre-ville. Au passage, je ferai un arrêt à a bijouterie Jens Hansen, c’est lui qui a créé l’anneau de la trilogie du Seigneur des Anneaux (40 anneaux de différentes tailles pour être plus précis). On peut d’ailleurs lui demander de voir l’anneau qui a servi dans la scène où il tombe dans la neige dans le premier film : La Communauté de l’Anneau. C’est le plus gros utilisé, il fait plus de 10cm de diamètre, il est sacrément lourd.

Puis je quitte Nelson pour rejoindre Anakiwa, située non loin de Picton où je passerai ma dernière nuit sur l’Île du Sud. En chemin, petit arrêt à Cullen Point Lookout pour une petite balade d’une heure avec de belles vues sur les Queen Charlotte Sound.

Le village d’Anakiwa est paisible, c’est un parfait endroit pour se relaxer et profiter du paysage, c’est également le parfait endroit pour commencer ou terminer le Queen Charlotte track dans les Marlborough Sounds. L’après-midi passe tranquillement, nous sommes peu nombreux, deux Français, deux Anglais et quatre Québécois que je vais d’ailleurs croiser plusieurs fois dans l’Île du Nord.

Il ne me reste plus qu’à prendre le ferry et quitter cette fabuleuse Île du Sud.

Pour plus de photos, c’est ici.

Bons Plans : Un peu de pub pour les YHA!!!

  • YHA de Franz Josef : Grande auberge avec une cuisine très grande, on a de la place pour se concocter des petits plats.
  • YHA de Motueka : Des chambres à l’arrière dans le jardin, une terrasse sympa et un jacuzzi
  • YHA de Anakiwa : un village paisible au milieu des Marlborough Sounds et une auberge très agréable