Samedi 11 août, départ matinal vers 7h30 pour Québec. Nous arrivons dans la capitale vers 11h, de là, nous nous dirigeons vers les plaines d’Abraham qui nous donne accès à la promenade des gouverneurs. Celle-ci longe la citadelle et surplombe l’escarpement du cap diamant pour aboutir à la terrasse Dufferin et au château Frontenac.
De là, nous prenons un escalier qui nous conduit an contre bas dans le quartier du Petit-Champlain. Nous terminons la matinée, en déambulant tranquillement  entre la rue du Petit-Champlain, la rue Sous-le-Fort où nous déjeunons et la place-royale.
L’après-midi est consacrée à la haute-ville, nous nous promenons de place en place et de porte en porte afin de découvrir le vieux Québec.
Avant de rejoindre notre hôtel, nous terminons notre journée à Québec par le secteur de la Grande Allée, l’hôtel du Parlement en particulier.

Dimanche matin, après un brunch pris dans un restaurant de Grande Allée, nous prenons la direction de la côte de Beaupré, au nord-est de Québec afin de nous rendre à la chute de Montmorency. Nous nous garons sur le parking du bas, de là nous prenons le funiculaire qui nous amène en face du manoir de Montmorency. Nous commençons alors une courte randonnée qui nous conduit au belvédère de la baronne, au pont « Au-dessus de la chute » et au pont « Au-dessus de la faille ». Nous finissons notre balade par la descente d’un grand escalier en bois (487 marches) qui offre des vues superbe sur la chute.
Nous reprenons la route pour cette fois nous diriger vers la rive sud du Saint-Laurent et la ville de Rimouski. En chemin, nous nous arrêtons dans le village de Saint-Fabien afin d’admirer une grange octogonale datant de 1888. Un peu plus loin à Saint-Fabien-sur-Mer, le temps de quelques photos nous admirons le paysage une bande étroite coincée entre le Saint-Laurent et une falaise haute de 200m.

Nous arrivons à Rimouski en fin d’après-midi, nous pouvons alors profiter de la piscine de l’hôtel.

Lundi, réveil vers 8h afin de nous rendre au Canyon des portes de l’enfer. Nous commençons par une petite heure de balade pour admirer la chute du Grand Sault, haute de 20m. 
Nous reprenons ensuite la voiture pour nous diriger vers une autre balade qui va nous amener le long du canyon et surtout sur la plus haute passerelle du Québec, haute de 63m et longue de 99m. Au retour de cette balade nous croisons 2 castors : j’ai enfin la chance de voir des animaux au Québec.

Nous reprenons la route vers la Gaspésie et après un pique-nique le long du Saint-Laurent nous visitons les jardins de Métis qui font partie des plus beaux jardins du Québec.

C’est avec cette visite que commence notre tour de la Gaspésie? Nous reprenons la route 132 afin de découvrir la Haute Gaspésie et de profiter d’un coucher de soleil sur le Saint-Laurent. A St Anne-des-monts nous quittons la route 132 pour rejoindre le parc national de la Gaspésie et notre hôtel au milieu du parc.

Nous choisissons le forfait gastronomique, un régal pour les papilles (bison, homard, foie gras, fromage québécois, dessert à l’érable…).

Mardi, après le petit déjeuner, départ pour le centre de découverte et services pour des petits conseils sur les randos.
Nous reprenons la route pour gagner le secteur des monts McGerrigle et commencer la première rando de la journée, 2h pour la rando du Mont Ernest-Laforce. La rando commence sous le soleil, mais nous arrivons au sommet sous une petite pluie, pas de chance, mais le soleil refait vite une apparition. Pour l’observation des animaux, on a pas eu vraiment de chance, pas d’orignal, un ours qui n’était qu’un point au loin, par contre on a vu un serpent, d’après un employé du parc, surement une couleuvre. Vu ma peur des serpents, j’aurai préféré ne jamais la voir…


Nous reprenons la route sous une pluie battante afin de rejoindre la départ de la randonnée du lac aux américains. Nous attendons dans la voiture la fin de la pluie tout en déjeunant. Nous finissons par commencer notre deuxième balade de la journée, 1h30 aller-retour.

Nous rentrons après à l’hôtel afin de faire notre dernière balade de la journée, la boucle du belvédère de la lucarne, avec un passage à côté de la chute Saint-Anne.


De retour à l’hôtel, nous profitons de la piscine.

Mercredi, départ matinal, pour prendre la route vers Gaspé. La route est tantôt dégagée, tantôt sous la brume, nous faisons quelques arrêts photos du Saint-Laurent ou pour voir des ponts couverts…


Nous arrivons vers 12h au parc de Forillon et après un club sandwich au homard (miam miam…) nous commençons la balade du Mont Saint-Alban, malheureusement quand nous arrivons au sommet la brume est apparu et nous ne voyons strictement rien de la vue. 


Et voilà la vue qu’on aurait du avoir…


Nous redescendons un peu déçu afin de faire la courte balade de la chute au milieu des érables, des cascades et d’une chute.



Jeudi matin, nous nous réveillons sous le soleil, ce qui n’était pas gagné vu ma pluie battante de la soirée précédente et après un bon petit déjeuner, nous prenons la route vers Percé. Le mauvais temps nous rattrape et c’est sous la brume que nous arrivons à Percé.


Nous décidons tout de même de prendre le bateau pour aller voir les baleines. Pas de chance, nous ne voyons rien. Je crois que le destin a voulu me punir d’avoir eu trop de vacances!!! 


Le soir, bien sur c’est homard.


Vendredi, nous nous réveillons à Percé sous une tempête, la mer est démonté, il n’y a aucun bateau, il est donc impossible de nous rendre sur l’île de Bonaventure. Il n’y a donc strictement rien à faire. Après un bon petit dèj, après 30 min à tourner en rond dans la chambre, je décide d’aller à la réception de l’hôtel pour savoir combien nous coûterai un départ en avance… Et là, coup de chance : pas de frais si nous quittons avant 11h.


Nous faisons rapidement nos bagages et nous quittons l’hôtel vers 10h45 direction les USA (le Maine) en passant par la baie des chaleurs où le temps est toujours exécrable et le Nouveau Brunswick : le temps s’améliore. 

En route nous avons le droit à une petite frayeur, l’essence diminue et pas de pompe en vue. Nous avons tous coupés : la radio, la clim… nous avons même réduit la vitesse pour économiser de l’essence, nous finissons pas trouver une pompe alors qu’il nous restait que 40km d’autonomie, ouf!!!!

Juste avant la frontière, nous nous arrêtons dans une petit ville, Hartland, pour voir le plus long pont couvert du monde, ensuite nous passons la frontière sans problème en fin de journée et nous dormons près de Bangor.



Samedi, nous sommes maudit !!! La pluie est de retour!!! Nous décidons tout de même de prendre la route côtière entre Bangor et Portland. Le temps n’est en fait pas si pire, nous passons entre les gouttes. Nous passons par plein de village avec parfois de superbe maison.

Un peu avant Portland, nous bifurquons vers le New Hampshire et les White Mountain, notre dernière étape avant le retour à Montréal.

Arrivé à Conway, nous empruntons la Kancamagus Highway qui est une route panoramique qui traverse la White Mountain National Forrest. C’est l’occasion de faire des arrêts photos pour admirer la vue ou pour se prélasser près de la rivière Swift et ses cascades.
Le soir nous dormons à l’hôtel Thayers Inn à Littleton, cette hôtel existe depuis 1848, et il accueilli plusieurs président américain : la classe!!!

Dimanche, nous prenons en partie le White Mountain trail, une route passant par les plus beaux panoramas des White Mountain.
Bretton Woods où se trouve le Mount Washington Hotel, c’est là que s’est tenue la Conférence des Nations Unies pour la création de l’union monétaire international en 1944.
Jackson, un village de carte postale, Pinkham Notch, le Mont Washington, le plus haut sommet du nord-est des USA…

En milieu d’aprèm, nous nous rendons au Franconia Notch State Park afin d’y faire une balade d’environ 1h30 tout en admirant la Flume Gorge, un fjord de 250m creusé par le retrait des glaciers et où coule la rivière Pemigewasset.

Avant de reprendre la route pour rentrer à Montréal, nous faisons un arrêt à Bath, ville où l’on peut trouver 3 pont couvert.