Après 14h de route de montagne, cahoteuse, en travaux… J’arrive à Ampana, là où part le bateau pour les Togian. Il me faut encore 5 h pour rejoindre Wakai, le plus gros village de l’archipel et 30 minutes de plus pour Kadidiri, là où je passerai mes 5 prochains jours.

En gros, il faut être motivé pour s’y rendre. Mais ça vaut le coup, on arrive au paradis. Des bungalows sur la plage, une plage de sable fin bordée par la jungle où l’on paraisse sur les hamacs.

Que du bonheur !

À l’exception d’une matinée, où je vais faire une sortie bateau, je vais me reposer pendant le reste du temps et ne rien faire. Ça fait du bien, les différents trajets de la semaine précédente ont été épuisants.

Le deuxième jour, je fais donc une petite sortie snorkeling. En premier, le lac aux méduses, où l’on peut nager avec des méduses non urticantes, c’est l’un des seuls endroits au monde où cela est possible. Au début, ça fait un peu peur, mais on finit par s’y habituer et finalement on n’hésite même pas à les toucher.

Mais je n’étais quand même pas très rassurée et quand une dizaine de méduses s’approchait de moi, je m’éloignais.

Ensuite, nous partons explorer deux spots de snorkeling, le premier sur une plage près de là. Pas mal, mais les coraux sont bien endommagés par la pêche à la dynamite et au cyanure.

Le dernier est beaucoup plus intéressant, nous sommes le long d’une ile abandonnées et les coraux sont le long d’un tombant. J’ai d’ailleurs pu observer des poissons-clowns.

Le reste du temps, je profite des installations de l’auberge ainsi que du paysage et surtout des beaux couchers de soleil.

Il faut bien une fin à tous, et le départ a sonné, il est tout aussi long d’y arriver que d’en repartir… Direction Wakai où je prendrai le ferry pour Gorontalo. C’est un trajet de 14 h de nuit, une nuit à la belle étoile sur le pont du bateau avec une cinquantaine de touristes, la plupart des Indonésiens s’entassent sur les ponts inférieurs. Ce n’est pas la meilleure nuit de ma vie, le sol est dur et j’aurai quelques courbatures le lendemain, surtout que le bateau est suivi de 9 h de voiture pour rejoindre Manado au nord de Sulawesi.

J’y passerai une nuit avant de rejoindre Java et la suite de mes aventures.

Si vous voulez voir plus de photos, c’est ici.