San Pedro de Atacama est une petite ville située au nord du Chili et au milieu du désert d’Atacama. Cette ville est ultra touristique, mais c’est un passage obligé pour visiter la région qui est magnifique et malgré son côté touristique je vais y rester 8 jours et m’y reposer un peu et bien sûr changer tous mes plans !!!

J’arrive donc à San Pedro de Atacama en fin de matinée après une nuit dans le bus, l’auberge que j’ai choisie est plutôt pas mal, mais un peu excentrée du centre touristique. L’après-midi, je me balade, il fait un temps superbe, je suis même en short, une première de puis mon départ. J’en profite pour trouver une nouvelle auberge plus centrale, ainsi que Santiago, le guide que l’on m’a recommandé.

Comme je suis restée 8 jours, j’ai eu le temps de faire une bonne partie des excursions possible.

Les thermes de Puritama

Pour cette deuxième journée à San Pedro, je suis d’abord réveillée par les chiens, ils font la loi ici… La matinée est tranquille, je découvre la Franchuteria, une boulangerie française, avec croissant et pain au chocolat. Mon dieu, c’est trop bon, ça fait une éternité que je n’avais pas mangé d’aussi bon croissant.

Dans l’après-midi direction les thermes de Puritama, c’est un endroit plutôt beau, dans un canyon, une rivière coule en formant des piscines naturelles au milieu des roches et des roseaux.

C’est très agréable d’y passer l’après-midi, le changement de bassin est peu frais, mais l’eau est bonne, autour de 30 degrés.

Astronomie

En soirée, c’est astronomie.

Le désert d’Atacama est réputé pour ses conditions atmosphériques, d’ailleurs le plus grand radiotélescope du monde, ALMA, est installé dans la région, profitant de l’air pur et sec du désert.

Un Français, Alain Maury s’est installé dans la région depuis plusieurs années et propose aux touristes des soirées astronomie. Une excellente soirée sur le ton de l’humour à décrypter  les mystères de notre ciel : explication de l’astronomie, découverte des constellations…puis en deuxième partie de soirée, on peut regarder à travers 10 télescopes : Saturne et ses anneaux, Jupiter et ses satellites, d’autres galaxies, la boite à bijoux…le tout se termine par un bon chocolat chaud sous les étoiles.

 

Geysers del Tatio

Pour cette troisième journée à San Pedro, la journée commence en changeant d’auberge, je suis maintenant à l’auberge La Rose d’Atacama, beaucoup plus central et tenu par une Française. C’est parfait, car le départ de l’excursion d’aujourd’hui est pour 11h30.

Première excursion avec Santiago, un Chilien ayant vécu 25 ans en France, exilé suite au coup d’État de Pinochet. Il est absolument formidable, il a un talent de conteur indéniable, on se laisse envouter par ses récits. Il nous conte son pays, mais aussi son enfance, la fuite de son pays.

En plus, ses excursions sont décalées, par exemple les geysers se font le matin avec les autres agences de San Pedro, lui les fait le soir, donc on est tout seul sur le site.

La journée commence par la visite d’un canyon où coule la rivière Purifica. Nous sommes dans la vallée aux cactus géants de Gratin. Une jolie randonnée d’environ une heure nous permet d’apprécier le lieu. À la fin, nous rencontrons un personnage  mystérieux « El Abuelo », un cactus vieux de 1000 ans. Il en a vu passer des histoires!!!

Après cette petite promenade, nous nous dirigeons vers une ancienne coulée de lave pour un « asado a la chilena » avec pour toile de fond la chaine volcanique andine.

Nous avons ainsi appris la confection du choripan, un morceau de pain (type baguette) coupé partiellement en deux dans lequel on met du Pebre (coriandre ou basilic, tomate, ognons et avocat : pas toujours et des piments) et une saucisse. C’était l’apéro. Bien sûr comme en Argentine, un asado signifie beaucoup de viande et pas grand-chose d’autre, sauf du vin, bien sur.

Nous reprenons la route, à travers l’Altiplano, un petit arrêt technique dans le village de Machuca. De nombreux animaux nous accompagnent, des vigognes, des autruches, des flamants, des viscaches… de quoi souvent s’arrêter pour une photo.

Finalement, alors que le soleil commence à se coucher nous arrivons aux célèbres Geysers del Tatio, le champ géothermique le plus grand de l’hémisphère sud. Il est possible de se baigner dans une piscine à 37 degrés alimentée par ses geysers. Malheureusement à cause de nos nombreux arrêts pour admirer la faune, nous arrivons tard et il faut choisir entre se baigner et prendre des photos du coucher du soleil, je me décide pour les photos.

Ce site, se visite à l’aube ou au coucher du soleil, c’est la différence de température qui fait apparaitre les fumeroles. Toutes les agences de San Pedro le font le matin, il parait qu’il y a un monde fou, avec Santiago, c’est le soir et comme par magie il n’y a que nous. Nous profitons ainsi de ce lieu enchanteur, une balade magique sous un ciel étoilé.

Comme d’hab, pour plus de photos c’est ici.