À cette période de l’année, c’est l’hiver en Australie, j’ai donc décidé que mon périple en Australie commencerait par le nord qui est dans une zone tropicale, il fait donc bon. Je commence donc par Cairns, une ville de taille moyenne au nord-est de l’Australie puis je continuerai vers le sud.

Il y a pas mal d’activités à faire à Cairns, c’est pour cela que j’y suis resté 6 jours, j’ai beaucoup aimé son atmosphère cool et tranquille, un air de vacances flottait dans l’air. Sans être exhaustive, je vais vous parler des activités que j’ai aimé faire à Cairns.

Skydive ou Saut en Parachute !!!

Depuis un certain temps, je me disais pourquoi ne pas faire un saut en parachute en Australie, finalement tout s’est précipité et je l’ai fait dès mon troisième jour en Australie.

Le matin en me réveillant, j’étais un peu nerveuse et j’avais un petit creux à l’estomac à l’idée de sauter en parachute. Et l’appréhension n’a fait que grandir pendant les 1h20 de route pour l’aérodrome. Par contre sur place, tout est allé très vite, je suis dans le premier groupe, on me présente Greg avec qui je vais sauter. Pendant qu’il m’équipe, il me rappelle les explications concernant le saut. Je suis la première à monter dans l’avion, je sauterai donc dans les dernières.

L’avion décolle, nous commençons à monter et arrivée à 14000 pieds, les premiers sautent, l’appréhension revient : dans quelques minutes, je vais sauter d’un avion qui marche très bien ? Mais qu’est-ce qui met passé par la tête quand j’ai décidé de faire un saut en parachute ?

Il ne reste que Claudia et moi, nous montons encore, le saut se fera de 15000 pieds (upgrade gratuit). Finalement Greg m’attache à lui et me rappelle les dernières consignes de sécurité et la position dans laquelle je dois me trouver au début du saut : les bras croisés avec les mains sur les épaules, la tête en arrière sur son épaule et les jambes jointes en arrière.

Finalement, on y est, je ne fais pas grand-chose, c’est Greg qui nous fait sauter. J’ai adoré ce moment au tout début quand on tombe et que l’on fait 2-3 culbutes. Ensuite quand on est stabilisé à plat, une petite tape sur l’épaule m’indique que je peux ouvrir les bras. La sensation est bizarre, on sent l’air, on sait et on voit qu’on tombe, mais on ne le ressent pas vraiment.

Puis après environ une petite minute de chute libre, il est temps d’ouvrir le parachute, je pensais  que c’était brutal, mais en fait pas tant que ça, par contre la descente fait un peu mal aux cuisses et en plus pour atterrir je dois lever au maximum les jambes, ça fait travailler les ados que je n’ai pas d’ailleurs!!! L’atterrissage se fait tout en douceur, ça y est c’est fini.

Il me faudra une heure pour m’en remettre, l’adrénaline redescend et pendant 1h je vais me sentir un peu bizarre.

Est-ce que j’ai envie de le refaire, je ne sais pas… J’ai adoré, c’était vraiment génial, mais je pense qu’une fois dans ma vie c’était bien. De plus, la deuxième fois ne doit pas être aussi intense.

Une journée au coeur des chutes.

Ce n’est pas la meilleure journée de ma vie, surtout après le saut en parachute, mais c’est quand même une bonne petite journée à aller de chute en chute dans le sud de Cairns.

Il nous faut faire 1h de route pour rejoindre Josephine Waterfall, une jolie petite marche depuis le parking nous amène à des cascades dans lesquels on peut se baigner et faire des glissades. Nous ne sommes pas restés longtemps et comme j’ai pris mon temps à me décider à y aller, je n’ai pas eu le temps de me baigner, juste d’y mettre les jambes : l’eau est fraiche.

Puis nous avons repris la route pour rejoindre Millaa Millaa Falls, des chutes devant lesquelles se trouve un bassin où l’om peut se baigner. Encore une fois je ne me suis pas baigné. Puis l’heure du déjeuner est arrivée et nous avons rejoint un pub à Malanda pour un déjeuner rapide.

Après le repas, nous prenons la direction de Mount Hypipamee, sur la route nous admirons le paysage. Une balade de quelques minutes nous amène au cratère, profond de 138m et au pied duquel se trouve un lac, au retour nous passons par le Dinner Falls et nous aurons la chance de tomber sur 2 cassoweries, un bébé tout noir et un adulte avec la tête bleue.

La balade a continué vers le Curtin Fig Tree, un arbre un peu particulier qui a servi comme modèle pour le film Avatar : assez impressionnant comme arbre.

Finalement, la journée s’est terminée au Lake Eacham, un lac dans un cratère volcanique où cette fois je me suis baignée.

Snorkeling à la Grande Barrière de Corail

Voilà un des moments phares de mon voyage en Australie, faire du snorkeling dans la grande barrière de corail.

Pour cette sortie bateau nous avons choisi le Ocean Freedom, une croisière d’une journée tout inclus, repas et plusieurs snacks dans la journée : fruits frais, gâteau et même du fromage, il faut juste payer en plus si on veut des softs ou de la bière, l’eau le thé et le café sont gratuit.

Le départ est à 8h, mais nous devons arriver vers 7h15 pour faire le check-in et embarquer. Ensuite il nous faut 1h pour atteindre Upolu Reef, le premier spot de la journée. Je me mets rapidement à l’eau, malgré mon appréhension : on est en Australie, il y a des requins ici !!!

Cette première sortie ne sera pas extraordinaire, la mer est agitée, je passe mon temps à boire la tasse à travers mon tuba, ce n’est pas le top, je suis vite fatiguée, je rentre donc rapidement.

Environ 1h après je retente l’expérience et ça va beaucoup mieux cette fois, j’ai le temps de voir des poissons et de très beaux coraux, mais pas de poisson-clown, ni de tortues.

Juste avant de manger je vais faire un tour de 30 min sur le bateau à fond vitrée pour un cours sur la barrière, c’est très instructif. Puis nous remontons dans le bateau pour le déjeuner, délicieux d’ailleurs : saumon fumé, crevette, salades et fruits pour le dessert.

Il est alors temps de rejoindre le deuxième spot Upolu Cay, ce n’est pas loin à seulement 10 minutes. Upolu Cay, ce sont des récifs autour d’une île de sable visible uniquement à marée basse, on a le choix d’y aller en bateau ou à la nage, ce n’est pas très loin, je choisis donc d’y aller à la nage. Pour ma part, j’ai préféré cet endroit, il y a moins de coraux, mais par contre plus de poissons, certains sont même très gros, et en plus j’ai pu voir des Némo (poissons-clowns).

Finalement, malgré mon appréhension ce fut une très bonne journée et j’ai adoré faire du snorkeling sur la grande barrière.

Deux jours dans la Daintree Forest et à Cape Tribulation

Notre premier arrêt de la journée est pour Mossman Gorge et avant de commencer la visite nous avons le droit à une cérémonie de bienvenue menée par un aborigène ainsi qu’à une « smoke ceremony ». C’est une protection, il ne devrait rien nous arriver dans la forêt, nous avons également le droit à des peintures de protection.

Ensuite, nous prenons un bus écologique qui nous amène au coeur des gorges. Une petite balade nous permet de longer la rivière puis je prends mon courage à deux mains pour un petit plongeon dans les cascades et bassins de Mossman Gorge, l’eau ne doit pas être à plus de 14-15°C.

En fin de matinée, nous reprenons la route pour rejoindre la Daintree River, un thé nous y attend avant de monter dans un bateau pour partir à la recherche des crocodiles. Nous en prenons également plus sur l’écosystème de la Daintree River.

Finalement nous rejoignons Cape Tribulation en début d’après-midi, une balade sur la plage s’impose, la marée est basse la plage est don immense, on ne se marche pas sur les pieds. C’est assez impressionnant cette forêt humide (la plus vieille du monde) qui vient à la rencontre de la mer.

Nous passons une agréable soirée dans une auberge qui donne sur la plage à discuter autour d’un verre de vin.

Le lendemain matin nous avons choisi de découvrir Cape Tribulation à cheval, mon cheval s’appelle Oscar, c’est un amour, mais il est parfois un peu feignant il faut donc le pousser un peu. C’est une balade très agréable à faire le matin, je pense que l’après-midi il fait un peu trop chaud.

Nous repartons en début d’après-midi de Cape Tribulation, lors du chemin retour nous faisons quelques arrêts, le premier est pour Marrdja Botanical Boardwalk, une balade au coeur de la plus vieille forêt humide du monde avec un guide qui connait bien son sujet, il nous parle des animaux, mais surtout des plantes que l’on peut rencontrer dans la forêt.

Notre dernier arrêt avant de prendre la direction de Cairns est pour le Alexandra Range Lookout, un beau point de vue sur l’embouchure de la Daintree River, la côte et la mer de corail. De quoi bien terminer la journée avec de belles photos.

Nous rejoignons Cairns en fin de journée, il ne nous reste plus qu’à attendre le bus qui doit nous mener à Townsville et surtout Magnetic Island pour la suite de mon périple en Australie.

Pour plus de photos, c’est par ici.