Lac Tekapo

Le temps est couvert du côté de Christchurch (j’y  reviendrais dans un autre article) quand je quitte la ville mais dans les montagnes il fait beau. J’arrive au village de Tekapo en milieu de matinée et après un rapide passage à l’office du tourisme pour m’enquérir des randonnées du coin, je pars prendre mon petit déjeuner.

Le lac se trouve à 730m d’altitude, il est le plus haut du pays, il est connu pour sa couleur particulière, un magnifique bleu turquoise dû aux fines particules de pierres blanches provenant des glaciers et qui restent en suspension à la surface du lac.

Après le petit-déj tardif, direction l’auberge où je reste cette nuit, elle fait face au lac et se trouve juste à côté du départ de la rando que je veux faire aujourd’hui.

En début d’après-midi me voilà donc parti à l’assaut du mont John. Il y a deux randos qui montent au sommet, une courte et une longue, je me décide pour la longue à l’aller et la courte pour le retour. Au début, la rando longe le lac puis commence à grimper par une pente douce.

La vue sur le lac et les montagnes est superbe, j’aperçois également un autre lac, le lac Alexandrina. En haut, il y a un observatoire et on a une vue à 360° sur les environs.

Pour une première rando, c’est une bonne mise en jambe, mais je sens bien que je n’ai pas beaucoup marché dans les dernières semaines, il va falloir remédier à ça.

Mount Cook

Le lendemain, départ vers le mont Cook, il y a 1h30 de route, c’est donc rapide pour une fois. En route, petit arrêt au Peters lookout pour une première vue sur cette montagne, la plus haute de Nouvelle-Zélande qui culmine à 3700m. La route, me fait longer le lac Pukaki, comme la veille et le lac Tekapo, ce lac a une surprenante couleur bleu turquoise.

Puis j’arrive à Mount Cook Village au coeur du parc national Mount Cook/Aoraki. J’avale un bon petit déjeuner et environ une heure plus tard me voilà sur les chemins du parc. Ce matin, j’ai choisi une randonnée assez facile, 10km aller-retour, la Hooker Valley Track, ça ne monte pas et j’ai fait l’aller-retour en 2h30. La randonnée est superbe, elle passe au-dessus de rivières, emprunte 3 ponts suspendus avant d’arriver au pied du lac glacier du mont Cook. Pour une fois, ce n’est pas bien difficile de voir de beaux paysages, tout le monde peut faire la balade, il n’y a pas de déniveler et le chemin est très bien entretenu.

De retour à la voiture, je me décide pour une autre balade, il fait encore beau et on est en milieu d’après-midi, je vais donc voir le Tasman Glacier Lake, une petite balade d’un peu moins d’une heure aller-retour qui me mène à un beau point de vue sur le lac et ses icebergs.

Le lendemain, une dernière petite photo pour la route.

Bonnes Adresses :

 

Pour voir d’autres photos, c’est par ici.