Et voilà, le temps du départ est enfin arrivé, de l’excitation mêlée à un peu d’angoisse !!!

Pour commencer, départ de Montréal à 15h le mardi 10 mars, j’arriverai à ma première destination 22h plus tard, Punta Arenas au sud du Chili.

Plus grande ville du sud du Chili, en bordure du détroit de Magellan, la ville est surtout un bon point de départ pour la Terre de Feu ou Torres del Paine, je décide de quand même y rester 2 jours.

J’ai de la chance, le temps est plutôt clément avec moi, il y a un très beau soleil. J’en profite donc pour aller faire un tour de la ville, ce sera une première approche rapide, je suis fatiguée par le voyage. Mais je regagne mon auberge en longeant le détroit de Magellan, une promenade très agréable, malgré le vent, mais il est, il parait, impossible de faire sans…

Jeudi, j’ai réservé une excursion pour l’après-midi. Je profite de la matinée pour continuer la visite de la ville, la plaza de Armas, un joli point de vue, il ne faut pas hésiter à monter sur les hauteurs, la vue y est très belle.

Le matin est pas terrible, il pleut, mais le ciel va se découvrir et à midi il y a grand soleil, ce qui est de bon augure pour l’excursion.

L’après-midi, j’expérimente les « collectivos », sorte de taxi collectif avec un trajet prédéfini (mélange de bus et de taxi), ce n’est vraiment pas cher (environs 1$). C’est le meilleur moyen pour se rendre au terminal « Tres Puentes ». De là, je vais prendre un ferry pour l’Isla Magdalena. Sur cette île se trouve une colonie de plus de 60 000 couples nicheurs de manchots.

L’île a été transformée en sanctuaire animalier, on y trouve aussi un phare : c’est d’ailleurs la seule construction sur l’île. Une petite balade d’environ 20 minutes nous amène au phare, il est d’ailleurs de ne pas trop trainer pour y aller, sinon vous ne pourrez pas visiter le phare. J’ai pris trop de photos des manchots et du coup, à peine arriver au phare qu’il a fallu redescendre : on ne passe qu’une heure sur l’île. Certaines personnes n’ont même pas pu arriver jusqu’au phare.

Vendredi est une journée tranquille, journée de transit, je me rends à Puerto Natales à 250km au nord de Punta Arenas.

Ici nous sommes dans la province Ultima Esperanza, ce qui veut tout dire !!! C’est surtout la province dans lequel se trouve le Parque National Torres del Paine. Passage obligé pour le Parque Torres del Paine, Puerto Natales est un port situé sur les rives du Seno Ultima Esperanza. Malgré l’afflux de touristes, la ville a su garder son rythme de vie de Patagonie. Il est donc difficile de trouver un restaurant à 16h…

Samedi je déambule à la découverte de la ville et j’expérimente le temps de la Patagonie. En gros tu peux avoir les 4 saisons en une seule journée, il y’a aussi beaucoup de vent, un peu plus et je m’envole.

Je profite de l’après-midi pour commencer à prévoir mon trek dans le Parque National Torres del Paine et j’ai bien fait de m’y prendre à l’avance parce que la plupart des magasins sont fermés le dimanche, je ne suis plus habituée à ça…

Le dimanche matin est tranquille, il pleut pas mal et l’après-midi je me rends au restaurant Base Camp, où se déroule tous les après-midi à 15h une sorte de mini conférence en anglais sur les possibilités de trek à Torres del Paine. C’est plein de conseils, ce qui peut être utile vu que je vais faire mon premier trek. Bon je triche un peu, je vais le faire en refuge, je n’ai donc pas de tente à porter. Mais c’est quand même un trek de 5 jours dans lequel je vais devoir porter mes repas (petit déjeuner et lunch) et marcher environ 70km dans des conditions climatiques difficiles, une première pour moi !!!

Rendez-vous dans 5 jours, si je suis encore vivante…

Bonnes Adresses :

  • Hostel Entre Vientos à Punta Arenas : Un peu loin du centre mais une belle vue sur le détroit de Magellan, des chambres calmes avec de grand casier et propre.
  • The Singing Lamb à Puerto Natales : Vraiment top, les chambres de 6 et de 4 ont leur propre salle de bain (2 douches dans la chambre de 6 où j’étais), vraiment propre, un très bon petit dej avec des oeufs.
  • Mesita Grande à Puerto Natales : Très bonne pizza et la grande table favorise les rencontres.

Pour plus de photos sur Punta Arenas, c’est ici.