Situé à l’entrée d’une presqu’île Pangandaran est bordée à l’est et à l’ouest par l’eau. À l’ouest, on trouve une plage et à l’est, le port de pécheur.

Lors de cette première journée dans le coin, nous profitons de la matinée pour nous promener sur la plage et sur les quais. C’est l’occasion de voir quelques pécheurs à l’oeuvre. La ville a été fortement touchée par un tsunami en juillet 2006 et malheureusement les déchets sur la plage sont nombreux. Quoique, ils ne datent pas tous de cette période, certains, sont bien plus récents et c’est vraiment dommage, c’est un des gros points noirs de cette station balnéaire.

Après le déjeuner, nous rejoignons Taman Nasional Pangandaran, le parc national se trouve sur l’extrémité sud de la presqu’île. Nous y retrouvons Iwen, notre guide pendant les 2h30 qui vont suivre. Vraiment un très bon guide, avec un sens de l’humour décapant. Il va nous montrer, au travers de la jungle, de grottes et de plage, toutes sortes d’animaux, les singes, les varans, les chauves-souris et même un scorpion.

Il fait assez chaud, l’air est humide mais la balade est assez sympa, nous approchons de très près les singes, ils raffolent des cacahuètes!!!

La balade est ponctuée d’arrêt et d’explication sur la faune et la flore. Finalement, nous rejoignons une petite plage de sable blanc où il est possible de se baigner, il y a moins de houle que sur la plage principale.

Avant le coucher du soleil, nous retournons en direction de notre auberge par la plage avec un petit arrêt jus de fruit sur la route.

Pour notre deuxième journée, nous partons explorer les terres. Au programme, Green Valley et Green Canyon. C’est Hendricks qui nous a organisé cette petite journée et nous partons (4 Français et 2 Hollandaises) à bord de son « Peace and Love » (aka un combi Volkswagen) au son de Bob Marley, ce n’est pas un peu cliché ça…

La journée commence, par la visite d’une fabrication de marionnette, on a le droit à une démonstration du marionnettiste. Puis nous prenons la direction de Green Valley au travers des rizières, nous sommes déposés dans le village de Sungai Citumang, de là, une petite balade de quelques minutes nous amène au bord de la rivière. Le retour se fera à la nage. D’abord, nous entrons dans une grotte, c’est un peu flippant de se retrouver à nager dans le noir. La suite du programme est en mode canyoning: entre sauts, nage, on se prend même pour Tarzan (enfin, on essaie, pour ma part c’est un total échec et 2 fois en plus !!!) ça fait un peu peur, mais c’est une bonne matinée.

Pour le déjeuner, ce sera un mie goreng dans le village avant de prendre la direction du Green Canyon à Cujang Taneuh. Nous prenons pendant environ 10 minutes un bateau qui nous emmène à l’entrée du canyon, puis nous commençons à avancer au milieu de mini crabes, tantôt en nageant, tantôt en escaladant la paroi. Quelques frayeurs au passage, j’ai glissé, heureusement je me suis juste égratignée. C’est vraiment superbe et sympa d’évoluer au milieu de ce canyon.

On a passé une excellente journée, que l’on a fini à notre cantine le Bambou café, puis à la mini fête foraine locale avec un peu d’autos tamponneuses.

Pour notre troisième et dernière journée, nous louons des scooters, c’est d’ailleurs encore une fois Hendricks qui nous donne un coup de main pour les trouver et aussi pour me donner un cours, c’est la première fois pour moi, c’est d’ailleurs un peu stressant, surtout qu’il y a quand même pas mal de circulation.

Le premier arrêt de la journée est pour le marché, c’est local, les étals de fruits et légumes sont très colorés. Puis, on reprend la route, l’avantage du scooter c’est qu’il est très facile de s’arrêter, au détour de la route, nous croisons une compétition de pigeon voyageur, cela draine beaucoup d’argent, le gagnant peut se revendre jusqu’à 30000 euros.

Nous reprenons la route pour cette fois nous enfoncer dans les terres à la découverte des villages et des rizières. En début d’après-midi, nous rejoignons la côte et le complexe de Batu Hui pour de belles photos.

Nous mangeons là, pour ma part un nasi goreng seafood. Nous longerons encore un peu la côte avant de prendre le chemin du retour.

Pour le diner, direction le port pour manger, ça nous changera des petits restos de la plage. Ça sera des produits frais, on choisit son poisson ou ses fruits de mer sur des étales comme chez le poissonnier  puis on nous les sert à table de la façon que nous souhaitons, avec des accompagnements, légumes, riz… C’est très bon.

Et c’est là que se termine notre séjour à Pangandaran, la suite dans quelques jours au Plateau de Dieng.

Bonnes Adresses :

  • Pour dormir : L’auberge Pondok Nur Rahayu à Pangandaran. Tel : (0265) 631 365. C’est aussi là que l’on peut trouver Hendricks.
  • Pour manger :
    • Le Bambou Café, attention à ne pas confondre avec le Bambou Beach Café qui se trouve tout près. Adresse sur la plage.
    • Le RM Risma, près du port, pour manger du poisson frais. Jl. Talanca No.1
  • Guide : Iwan Kurniawan p2wp.wisata@gmail.com

Enfin, pour plus de photos, c’est ici.