Après Hsipaw, j’ai passé 3 jours à Mandalay, en plein coeur du pays, géographiquement parlant. En elle-même la ville ne m’a pas vraiment fasciné, il y a bien quelques pagodes et monastères intéressants, mais ce qui m’a plu est à l’extérieur, les capitales royales et la campagne autour.

Ma première journée à Mandalay est plutôt tranquille, Marine (une Française rencontrée en Thaïlande) doit me rejoindre le lendemain et nous visiterons ensemble la ville. J’en profite donc pour planifier mes 2 derniers mois de voyage, acheter les billets d’avion, réserver les dernières auberges au Japon (ce sera la pleine saison, je n’ai donc pas le choix de tout réserver bien à l’avance)…

Mandalay

Mais je sors quand même dans l’après-midi pour aller visiter la pagode Mahamuni et le palais royal, qui est en faite une reconstruction, le palais ayant été détruit lors de la Seconde Guerre mondiale.

La pagode Mahamuni est l’un des lieux de culte les plus vénérés de Birmanie, la pagode a brulé et a été reconstruite au XXe siècle, mais ce qui attire les visiteurs c’est la statue de Bouddha assis de 4m recouverte de feuilles d’or, la couche atteindrait 15 cm d’épaisseur. La statue aurait environ 2500 ans et selon la légende, Bouddha lui-même aurait posé pour celle-ci. Les femmes ne peuvent pas accéder à la plateforme ni déposer des feuilles d’or.

Le palais est surtout impressionnant par ses dimensions, enclavé au milieu d’une muraille de 2km2, elle-même entourée de douves de 75m de large. Il n’est malheureusement pas possible de visiter tout le site, occupé par les militaires, seule la partie centrale où le palais a été en partie reconstruit est visible. C’est agréable de s’y promener, mais finalement pas des plus intéressants.

Mingun

Le lendemain, Marine me rejoint à l’embarcadère pour aller à Mingun, il faut 1h de bateau sur l’Irrawaddy pour rejoindre le village de Mingun au nord-ouest de Mandalay. Le village est réputé pour sa pagode inachevée, commencée en 1790, la construction s’arrêta en 1819 à la mort du roi Bodowpaya. Cela aurait été le plus grand stûpa du monde, 153m de haut pour abriter la dent de Bouddha offerte par les Chinois, aujourd’hui le stûpa est considéré aussi comme le plus gros tas de briques du monde!!!

À Mingun, on trouve également la deuxième plus grande cloche du monde, elle mesure 4m de haut et son diamètre à la base est de 5m.

Enfin, il y a la pagode Hsinbyume, construite en 1816 à la mémoire de la femme du roi, c’est une pagode blanchie à la chaux avec 7 terrasses, rappelant le mont Méru, montagne sacrée dans la religion bouddhiste. De là-haut, on a une belle vue sur les environs.

Puis vers 12h30, nous reprenons le bateau pour retourner à Mandalay, l’après-midi sera consacré à la ville.

Mandalay

Arrivée à Mandalay, nous prenons un déjeuner sur les rives de la rivière, ça ne nous laissera pas un souvenir impérissable, ma viande est vraiment trop cuite et ça baigne dans l’huile.

Puis direction le nord-est de la ville, au pied de la colline, là où se trouve la plupart des sites intéressant de Mandalay. Notre premier arrêt est pour le monastère Shwe Nandaw, un monastère tout en teck sculpté. C’était à l’origine la résidence du Roi Mindon dans l’enceinte du palais royal, à sa mort son fils et successeur le fit démonter et transporter à son emplacement actuel. Même si maintenant c’est un monastère, il reste le seul bâtiment rescapé du palais royal. On y trouve de superbes sculptures, sur le toit ou les portes, il y a même une sculpture ressemblant fortement à un ange.

Juste à côté, on trouve un autre monastère Atumashi Kyaung, il était l’un des plus prestigieux de Birmanie, mais il a brulé en 1890. Il a été reconstruit au XXe siècle dans un style très moderne.

Pas très loin, on trouve la pagode Kuthodaw, réputé pour être « le plus grand livre du monde ». On peut y voir 729 stèles sous des stûpas blancs sur lesquels le canon bouddhique a été inscrit. D’après les calculs savants du routard, il faudrait à raison de 8h par jour, 450 jours pour lire l’intégralité du « livre ». Vous vous doutez bien que je n’ai rien lu.

Juste à côté, on trouve la Pagode Sandamuni et cette fois sur les stèles (1774) on trouve les commentaires du canon bouddhique.

Et voilà, la deuxième journée se termine, je ne suis pas allée sur Mandalay Hill, d’abord il faisait gris donc pas de vue sur le coucher de soleil et en plus je n’avais pas le courage, la journée était déjà bien remplie.

Pour cette troisième et dernière journée à Mandalay, direction le sud pour aller visiter trois anciennes capitales royales. Ce sera en taxi qui nous véhiculera toute la journée.

Sagaing

C’est la plus ancienne des trois capitales royales que nous avons visitées ce jour-là. Elle date de 1315, perché sur des collines on a une vue superbe sur une multitude de pagodes, monastères, stûpas… Elle a grand rôle spirituel, on peut y voire de nombreux bonzes et nonnes.

Nous commençons notre visite par la pagode U Ponya, datant de 1312 elle est sur la plus haute colline, le panorama sur la rivière et la vallée est plutôt pas mal!!!

Puis nous redescendons un peu, pour  visiter une autre pagode, une série d’escaliers nous mène au sommet de la pagode U-Min Thonze, on y trouve un bâtiment en forme de croissant avec 45 statues de Bouddha. Ici, on est l’attraction touristique, de nombreuses nonnes souhaitent une photo avec nous, ça fait toujours du bien à l’égo.

Inwa (ou Ava)

Nous reprenons la route, direction Inwa. Elle a été capitale du royaume birman pendant 4 siècles (en cumulées). Malheureusement, il ne reste plus grand-chose du faste de cette capitale, le palais a presque entièrement été démonté et maintenant Inwa est redevenu une paisible communauté de villages.

Nous arrivons en bateau, c’est le plus simple, pour arriver par le pont, il faut faire un détour. De là, on peut soit visiter à pied, mais c’est un peu long ou bien louer les services d’une calèche, c’est ultra touristique, mais ça nous plait bien et en plus je n’avais encore jamais pris ce moyen de transport cette année.

Premier petit arrêt la pagode Daw Gyan, des ruines d’une ancienne pagode qui remontent au temps où Inwa fut pour la première fois capitale.

Puis, nous arrivons au monastère de Bagaya, au milieu des rizières, une structure construite sur 267 colonnes de teck, en bois noir et patiné avec du brai de pétrole. À l’intérieur, une majestueuse salle de prière, au fond un moine donne des cours.

Non loin, on trouve les ruines d’une autre pagode, Yadana Hsemee.

Puis nous empruntons des petits chemins, ça bouge beaucoup et nous rejoignons la tour du palais, l’un des seuls bâtiments qu’il reste du palais détruit par un tremblement de terre en 1838, c’est d’ailleurs pour ça que la tour penche.

Enfin, dernier arrêt à Inwa, le monastère Maha Aung Mye Bon Zan, construit en 1822 il est l’un des rares monuments encore présents, le fait qu’il soit en dur la protéger (démontage et séisme).  Puis nous regagnons l’autre rive, c’est ici que nous déjeunons, un repas typiquement Birman, mais je ne m’y fais pas, c’est bien trop gras et ça n’a pas vraiment de goût.

Amarapura

Construite en 1782, Amarapura est la plus jeune des capitales royales visités ce jour-là, elle ne fut pas capitale très longtemps, mais pourtant elle recèle de trésor.

Le premier arrêt est pour un atelier de tissage de longyi, c’est assez impressionnant cette dextérité dans la confection des différents motifs.

Puis, nous arrivons dans la ville, notre première destination est le monastère Mahagandhayon juste à côté du pont, il est réputé pour son ambiance propice à la méditation.

Juste à côté se trouve un stûpa étonnant, le Pahtodawgyi en forme de cloche, datant de 1820.

Puis nous empruntons le pont d’U Bein, un pont en teck de 1200m, le plus long du monde construit en 1849 pour traverser le lac Taungthaman. Il a été construit avec le bois du palais d’Inwa et il repose sur 1060 piliers. C’est un agréable moment que de traverser ce pont, entre les moines qui vont d’un monastère à un autre, les locaux qui travaillent dans les champs, les familles qui se baladent, les touristes qui visitent…

De l’autre côté, il y a un village, encore des pagodes, comme la pagode Kyauktawgyi avec ses fresques et ses Bouddhas.

Puis il est temps de revenir, le soleil commence à descendre, malgré le temps un peu couvert la lumière est belle, ça donne un côté magique à ce pont, il y a du monde, des touristes profitent du spectacle, il y a même un couple qui fait ses photos de mariage. C’est une bonne façon de conclure ces 3 jours du côté de Mandalay.

Le lendemain, je pars pour Monywa.

Pour plus de photos, c’est ici.

Merci encore une fois à Marine du blog Ma chouette aventure pour ses photos

Infos pratiques :

  • Pour se déplacer dans Mandalay, on peut louer un vélo ou utiliser les motos-taxis, ça m’a couté entre 1000 et 3000 kyats la course.
  • Pass pour les édifices de Mandalay, Inwa et Amarapura : 10 000 kyats
  • Bateau pour Mingun : 5000 Kyats
  • Entrée à Mingun : 5000 kyats, apparemment c’est aussi le pass pour Sagaing, mais on ne me l’a jamais demandé
  • Taxi à la journée pour visiter Sagaing, Inwa et Amarapura : 40 000 Kyats que l’on a divisé par 2