Dimanche 22 juillet : levé tôt, nous sommes un peu excités… Aujourd’hui, c’est pour beaucoup d’entre-nous le jour que nous attendions tous : le Machu Picchu.
Pour nous y rendre, nous devons prendre le bus, et bien sur nous ne sommes pas seul, il y a déjà une belle queue… mais cela va assez vite, en effet une vingtaine de bus tourne en même temps… Nous montons donc dans le bus n° 6 et 25 minutes après nous arrivons à l’entrée du Machu Picchu. Bien sur il faut de nouveau faire la queue… Mais nous finissons par entrer.
Nous prenons un petit sentier qui nous mène directement aux ruines, de là nous gravissons les marches pour atteindre la casa del vigilante, nous jouissons à cet endroit d’une vue magnifique digne d’une carte postale… Il n’y a pas de mot pour décrire ce que l’on ressent!!!

Après, un moment à rester sans voix devant cette vue et après le moment des photos, nous prenons un des chemins incas pour nous diriger vers le pont inca, c’est un sentier de pierre à flanc de montagne, une petite introduction pour la suite, pour vérifier notre peur du vide!!!

Retour sur le site, nous commençons la visite du site par la carrière puis le temple du soleil, et la « pyramide » de Intihuatana, il y a tellement de monde que la visite est limitée à 15 minutes.

Ensuite nous nous dirigeons vers le Huayna Picchu, un pic très élevé désigné comme le « jeune sommet ». Nous avons réservé des places pour y monter. À 10h30, nous passons le portique de sécurité et nous commençons notre marche qui va nous mener au sommet (2635m). C’est un dénivelé de 200m, environ 800 marches très irrégulières, une montée très raide… En gros c’est dur, il me faut un peu plus d’une heure pour arriver au sommet… Je suis très fière de moi, je suis presque dans les temps (1h). Et c’est vrai en haut nous jouissons d’une vue magnifique… On trouve même quelques ruines et des terrasses, on se demande comment les incas on pu construire tous ça!!!

Après environ 15 minutes là haut, il faut penser à redescendre, et là ça se complique, le début est vraiment périlleux, il ne faut pas se rater, un pas de travers et c’est la chute mortelle. Après avoir passé ce cap difficile nous reprenons le sentier, un peu plus facile mais la série de marche, pour ma part, me tue les genoux. Le plus dur est en bas, nous croyons avoir fini mais à la fin il reste une quarantaine de marches à remonter, et là, c’est dur, ça nous casse, nous sommes mort…

Nous avons le droit à quelques minutes de repos avant de reprendre la visite, le reste des quartiers urbains et les quartiers de l’Inca. Je ne fais d’ailleurs pas cette dernière visite, je n’en peu plu.

Nous finissons par sortir du site sans oublier de faire tamponner notre passeport

et nous reprenons le bus pour Aguas Calientes où nous déjeunons. Ensuite, direction la gare, nous avons 3h de train pour rejoindre Cusco, au début nous pouvons admirer le paysage mais après c’est dodo.

Nous arrivons à l’hôtel vers 21h, direction un resto rapide pour dîner. Et là, c’est bonne humeur au RDV, nous sommes crevés et le restaurateur nous fait bien rire, il manque la moitié des ingrédients pour faire la cuisine, nous le voyons aller chercher les pâtes pour faire les spaghetti carbo de certain, puis le poulet… Même la 2ème bouteille de vin que nous commandons…