Pour rejoindre Borobudur depuis le Plateau de Dieng, j’ai emprunté les bus locaux, c’est une expérience, ça fume, ça mange… Tu arrêtes le bus quand tu veux pour monter ou descendre. Il me faudra prendre 4 bus différents, mais en environ 5h j’arriverai à destination. J’ai réservé dans un bel hôtel, il est assez récent, il y a donc de super promos en ce moment, ce qui fait que je profite d’un bungalow juste en bordure des rizières et d’une piscine.

Borobudur

Au début, j’avais décidé de visiter Borobudur au lever du soleil, mais je n’ai pas eu le courage de me lever tôt. En plus, le ticket d’entrée est déjà cher en temps normal, mais il est beaucoup plus cher au lever du soleil. Et il y a un monde fou le matin, c’est beaucoup plus tranquille au coucher du soleil et les couleurs doivent être tout aussi belles.

Le temple de Borobudur est une importante construction bouddhiste datant du VIIIe et IXe siècle. C’est l’un des plus grands monuments bouddhistes du monde.

Le temple est un grand monument en forme pyramidale dans les premiers étages on trouve des bas-reliefs puis dans les derniers étages ce sont des stûpas dans lesquels se trouvent des statues de bouddhas. C’est vraiment impressionnant.

La vue au sommet est d’ailleurs superbe, on peut voir la campagne et les volcans voisins.

Si l’on décide de faire le tour, c’est-à-dire passer par toutes les galeries, il y a 5km de marche, pour ma part je me suis parfois retrouvée bloquée par des travaux de restauration donc je n’ai pas fait le circuit complet, mais une bonne partie. L’avantage c’est que c’est plus tranquille, la majorité des touristes ne font que le 1er ou 2ème étage puis ils montent jusqu’aux derniers étages, là où se trouvent les stûpas. J’y ai d’ailleurs retrouvé 2 Français rencontrés la veille. De quoi avoir de la compagnie en attendant le coucher du soleil.

Le lendemain, je prends la direction de Yogyakarta, réputée pour être la capitale culturelle de Java. J’y passerai 3 jours. Je fais le trajet en taxi, ça me revient à 200 000 IDR soit environ 13 € pour faire les 40km qui séparent Borobudur et Yogyakarta. J’arrive donc en début d’après-midi et je tombe par hasard sur Romain et Coralie (les 2 Français rencontrés à Borobudur), on décide donc d’aller manger un bout ensemble.

Prambanan

Le jour suivant, matinée tranquille autour de la piscine de mon auberge. Vu le prix, c’est sympa d’avoir la piscine. En début d’après-midi, je pars visiter Prambanan. Ce temple se trouve dans la banlieue de Yogyakarta.

C’est un temple hindouiste, malheureusement il a beaucoup souffert lors d’un tremblement de terre en 2006, en conséquence, il y a beaucoup d’échafaudages pour effectuer les rénovations.

Sur le site, on trouve différents temples, assez espacé les uns des autres, ça fait une agréable balade.

Le principal est Prambanan, il est superbe, entièrement sculpté. À l’autre bout du parc, on trouve le temple Sewu, le deuxième plus grands du site. Les autres sont malheureusement fort détruits.

Comme partout, dans les endroits touristiques d’Indonésie j’ai le droit aux séances photo. Comme beaucoup d’Indonésiens viennent des régions excentrées, ils n’ont pas souvent l’occasion de voir une blonde à la peau blanche, quoiqu’en ce moment je ne sois pas très blanche, je n’ai jamais été aussi bronzée !!!

À la fin de mon séjour, je vais être sur tous les Facebook indonésiens !!!

Yogyakarta

J’ai passé 2 jours pour visiter Yogyakarta, ma première journée je suis allée du côté de Jalan Malioboro, la principale rue commerçante de Yogya. Je me suis promenée dans cette rue pleine de vie entre grands centres commerciaux modernes et marchés traditionnels. Quand on est ici, c’est tout à fait l’image d’une ville asiatique que je me suis faite.

Le lendemain, au contraire, c’est une ambiance tout à fait différente que je trouve au Kraton, le quartier est très calme, on a du mal à se croire en ville, c’est tellement paisible.

Le Kraton, c’est le palais du Sultan qui y habite toujours d’ailleurs. La visite n’est donc possible que le matin, l’après-midi étant recevra Sultan et à sa cour.

Ce sont plusieurs bâtiments autour d’une cour, on y découvre l’histoire des Sultans au travers d’objets, vêtements,photos… C’est intéressant, mais uniquement en indonésien, un bémol…

Après le Kraton, on trouve juste à côté le Taman Sari ou Water Palace, ce sont les anciennes thermes du Sultan, il y a ainsi d’un côté le bassin des femmes et des enfants et de l’autre celui des maitresses avec au centre un bâtiment, le Sultan pouvait ainsi observer tout son petit monde !!!

Dans les ruelles autour, on trouve également la mosquée souterraine, pour ça le chauffeur du becak a été d’une grande aide, je me serai surement perdu sans lui.

Le dimanche, départ pour Malang, le réveil est tôt, le train est à 7h30 et je dois y être avant 7h pour faire changer mon voucher en ticket. Comble de male chance, il y a deux gares à Yogya et bien sûr on m’a indiqué la mauvaise. Heureusement, un employé de la gare va m’aider, me donner mon ticket et me trouver un transport. Ce sera un ojek, un scooter taxi. C’est un peu flippant, avec mon gros sac à dos sur les épaules, j’avais qu’une peur, qu’il démarre trop vite et que je bascule en arrière avec mon sac, je ne suis pas tombé et j’ai eu mon train…ouf!!!

Et me voilà parti pour 8h de train au travers de la campagne indonésienne. Pour les trajets sur Java je recommande ce moyen de transport, c’est beaucoup plus sympa et tranquille que le bus.

Arrivée à Malang, je me dirige vers mon hôtel qui n’est pas loin de la gare, je peux donc y aller à pied et je trouve sur place une agence où je trouve mon bonheur. Départ à minuit pour un circuit de deux jours qui doit me mener au Bromo, à l’Ijen et jusqu’au bateau pour Bali.

Pour plus de photos, c’est ici.

Bonnes Adresses :

  • Auberge à Yogyakarta : Delta Homestay Chambre à partir de 115 000 IDR (8 euros)
  • Resto à Yogya : Le Via Via, cuisine occidentale et indonésienne
  • Resto à Yogya : J’ai oublié le nom mais il y a une bonne pizzeria dans la rue du Via Via