Après le Queensland, Adélaïde est un grand changement, c’est le début du printemps donc il ne fait pas encore très chaud. Changement d’état, je suis maintenant en Australie du sud, je ne vais pas y rester longtemps, juste quelques jours le temps de visiter Adélaïde et Kangaroo Island.

Mes deux premiers jours sur place seront d’ailleurs consacrés à la visite de cette île. C’est la troisième plus grande île d’Australie. Elle est réputée pour sa faune et sa flore. Elle a été explorée par un Britannique Matthew Flinders et par un français Nicolas Baudin.

Depuis Adélaïde, il faut conduire 100km pour rejoindre Cape Jarvis puis 45 minutes de ferry et nous débarquons sur Kangaroo Island dans le village de Penneshaw à l’est de l’île, nous n’y restons pas et filons directement vers l’ouest. Le premier arrêt de la journée est pour Prospect Hill, le point culminant de l’île, un escalier de 300m nous permet d’atteindre le sommet, en route, nous croisons des panneaux qui répertorient les différents types de traces d’animaux que l’on peut croiser : quoi il y a des serpents et en plus l’un des plus vénéneux du monde, le serpent-tigre : on peut rentrer, je n’aime pas les serpents!!!

Nous reprenons la route et quelques minutes après nous rejoignons Pennington Bay, un endroit réputé pour le surf, et c’est vrai qu’il y a beaucoup de vague et des grosses, mais pas de surfeur aujourd’hui. Puis direction Emu Ridge Farm Eucalyptus Distillery, la dernière distillerie d’eucalyptus d’Australie. Maintenant les feuilles d’eucalyptus sont envoyées en Chine où elles sont distillées : c’est moins cher.

Puis il est déjà l’heure du déjeuner, ce sera des draps, je pense que je vais faire une overdose avant de quitter l’Australie : quoique l’avantage c’est qu’on peut les garnir différemment tous les jours. Nous mettons ensuite le cap sur le Seal Bay Conservation Park pour aller voir les lions de mer. La visite guidée nous permet d’approcher de très près, on longe la plage pour découvrir les lions de mer, mâle, femelle, des bébés, on scrute l’océan pour essayer d’en voir un surfer : ils adorent ça, on ne se lasse pas, on resterait des heures.

Puis direction little Sahara, des dunes en plein milieu de l’île, je ne m’y attendais pas. Et bien sûr, c’est l’occasion de faire du sandboarding, deux fois en trois jours, je perfectionne ma technique.

Enfin, dernier arrêt de la journée pour Vivonne Bay, une jolie baie protégée, l’eau est froide 12°C, mais je vais quand même y mettre les pieds, par contre, il fait trop froid pour se baigner.

De l’autre côté, c’est beaucoup moins protégé et les vagues viennent se fracasser sur les rochers : tout un spectacle !!!

La deuxième journée commence par le Hanson Bay Wildlife Sanctuary pour voir les koalas, ils ne sont pas natifs de l’île, ils ont été amenés dans les années 20. On se balade au milieu des eucalyptus, le nez en l’air à la recherche des koalas, ils sont discrets et comme ils dorment 20h par jour, il faut les chercher.

On peut également apercevoir des kangourous qui sont sauvages cette fois, j’en ai d’ailleurs vu plusieurs fois sur l’île.

Puis, nous partons explorer le Flinders Chase National Park, notre premier arrêt est pour Kirkptrick Point où se trouve les Remarkable Rocks, d’énormes rochers de granit sculpté par la pluie, le vent, la mer et l’érosion du temps. Quelques photos s’imposent.

Ensuite nous rejoignons le Cape Couedic, de là nous empruntons une promenade en planches qui descend jusqu’à Admirals Arch, une grande arche qui a été creusée par la mer. En chemin, nous croisons une colonie d’otaries à fourrure de Nouvelle-Zélande.

Pour le déjeuner, nous rejoignons le visitor center. En Australie, il y a des BBQ partout, nous avons donc le droit à un chili et des…suspense…wraps!!!

Puis le déjeuner terminé nous prenons la direction de la jolie Hanson Bay avant de traverser l’île pour rejoindre la côte nord, beaucoup plus calme. Nous nous arrêtons à Stokes Bay, à première vue rien de sensationnelle, pas de plage que des rochers, mais à l’est de « la plage », il y a un passage au milieu des rochers qui amène de l’autre côté, où on trouve une jolie plage : c’est comme un spot secret, mais en fait pas tant que ça, c’est noté dans tous les guides touristiques.

Encore un petit arrêt à Emu Bay, une longue plage de la côte nord et il est déjà l’heure de repartir, le ferry du retour est là. Nous rejoignons dans la soirée Adélaïde.

Il me reste 2 jours pour visiter Adélaïde. Pour cette première journée, je commence par le marché où je prends mon petit déjeuner. J’adore le marché, l’ambiance et il y a beaucoup d’étals avec de bons produits. J’en profite pour m’acheter du bon pain avec du fromage, je suis Française, on ne se refait pas !!!

Puis le reste de la journée sera consacrée à une balade dans la ville en passant devant des monuments, tout en faisant du lèche-vitrine : je ne peux rien acheter, je n’ai pas de place dans les bagages. Avec un détour au Jardin botanique.

Pour ma dernière journée en Australie du Sud, je décide de me rendre à Glenelg : la station balnéaire des habitants d’Adélaïde. Il faut 45 minutes en Tram pour rejoindre « la Baie », une jolie station balnéaire où il est agréable de se promener le long de la plage, sur le ponton ou même dans les artères commerçantes.

Nous sommes samedi après-midi, il y a un monde fou, des familles, la jeunesse australienne, des touristes… qui viennent profiter du beau temps.

Je retourne à Adélaïde en fin de journée, il faut de nouveau faire le sac, le lendemain je prends le Ghan pour Alice Springs, en plein centre du pays.

Bonnes Adresses :

  • Kangaroo Island : Flinders Chase Farm, une auberge de jeunesse près du Flinders Chase National Park. Plutôt pas mal avec des dortoirs propres, une immense cuisine, un coin pour faire un feu de camp. Les douches sont atypiques, un peu à la balinaise, par contre il fait un peu froid pour ce genre de douche, en été ça doit être sympa, mais pas en hiver.
  • Adélaïde :

Pour se loger : Adelaide’s Shakespeare Backpackers International Hostel, une auberge assez sympa, près du marché et qui pour la première fois en Australie n’est pas une auberge pour faire la fête.

Pour manger : l’endroit idéal est le marché, soit dans l’un des restos ou alors on peut se concocter soi-même,  salade ou sandwich avec les différents stands du marché.

Pour plus de photos, c’est par ici.